Vous êtes ici

Le patrimoine naturel

Les fonds marins en périphérie du site sont des sédiments sableux à caillouteux au nord et à l’est et vaseux au sud et à l’ouest. Le périmètre du site englobe les secteurs de hauts-fonds avec des récifs situés entre 3 et 5 m de profondeur et leurs tombants. Ces eaux de faibles profondeurs en mode exposé confèrent au site sa principale originalité du point de vue fonctionnel en hébergeant une biomasse importante, qui en fait un site de forte productivité primaire. Son intérêt fonctionnel est accru par la présence de zones récurrentes d’activité phytoplanctonique.

Bien que cette zone soit peu connue au niveau de la faune benthique, elle apparaît importante pour les mammifères marins (principalement le Dauphin commun), l'avifaune pélagique (pétrels, Puffin des Baléares, …), les requins (Requin pèlerin) et son rôle halieutique. En effet, le plateau de Rochebonne est notamment une zone de frayère pour le bar. Dans la partie sud, en contrebas du tombant, l’habitat vaseux et sablo-vaseux constitue une zone de reproduction de la langoustine.

Les zones rocheuses sont typiques de l’habitat « roche infralittorale en mode exposé » de la façade atlantique, avec des Laminaires, qui, vu les particularités du site, sont présentes jusqu’à 40 m de profondeur. Les laminaires étant présentes tant que l’énergie lumineuse reste supérieure à 1 % de l’énergie présente en surface, la limpidité du secteur du plateau de Rochebonne permet leur développement à de telles profondeurs.

Ce site est fréquenté par des espèces de mammifères marins tels que le Globicéphale noir (Globicephala melas) et le Dauphin commun (Delphinus delphis). Potentiellement, le Grand Dauphin (Tursiops truncatus) et le Marsouin commun (Phocoena phocoena) sont présents dans le secteur. L’Esturgeon d’Europe (Acipenser sturio) était anciennement bien représenté au niveau du plateau de Rochebonne. Le Requin pèlerin (Cetorhinus maximus) est rencontré régulièrement sur ce plateau, des observations récentes ont mis en évidence un nombre d’individus élevé au dessus de ces hauts-fonds.

(Sources : Préfecture Maritime Atlantique, DREAL Poitou-Charentes, Préfecture de Charente-Maritime, Préfecture de Vendée).

 

Quelles sont les activités pratiquées sur le site Natura 2000?